Flâner au Château de Bussy Rabutin

Parce qu’il y avait un instameet (rencontre d’instagramers) organisé dans l’Auxois par les @igersbourgogne

Parce que cette journée associait vin et patrimoine

Parce que j’aime la vieille pierre… Et les anecdotes croustillantes des siècles passés…

Parce que je n’avais jamais eu l’occasion de visiter le château de Bussy Rabutin…

Après le Domaine de Flavigny-Alesia, j’ai découvert ce château et ses jardins.

Le château, reflet de la Renaissance

C’est dans un vallon boisé de l’Auxois que se cache le château de Bussy-Rabutin. Remercions Louis XIV qui a condamné à l’exil le comte Roger de Bussy-Rabutin, sur ses terres bourguignonnes, nous laissant ainsi ce fabuleux témoignage de l’Histoire.

Exil?

Suite à quelques incartades, le comte est condamné une première fois à l’exil dans son château, sur ses terres de Bourgogne. Pour distraire sa maîtresse, il écrit un roman l’Histoire amoureuse des Gaules, pamphlet qui dévoile les galanteries de la cour de France. Publié contre son gré, cet ouvrage provoque le scandale. Embastillé, puis libéré pour être condamné, cette fois-ci, à l’exil définitif, Roger de Bussy-Rabutin développe une grande amertume, notamment quant à sa carrière militaire brisée.

Au fil des pièces, (la salle des Devises, le salon des Hommes de guerre, la galerie des Rois, la tour Dorée, la chambre (…) ) la visite permet de découvrir, grâce au décryptage de la guide, son amertume, notamment, à l’égard du Roi-Soleil.

Exposition temporaire/ itinérante

L’exposition itinérante « Lanternes magiques et fantasmagories« , est accessible jusqu’au 26 juin. C’est dans l’aile Sarcus, habituellement fermée au public, que vous pouvez découvrir moultes inventions du XIX ème siècle, le tout dans une ambiance de maison hantée!

 Le jardin à la française

Labellisé  « Jardin remarquable », le jardin à la française du château est fidèle à son apparence du XVIIème siècle. Superbe cadre de verdure avec des bassins et un labyrinthe. Buis, rosiers, pivoines et autres plantes habillent l’ensemble.

Pour pouvoir profiter pleinement du village de Bussy-le-Grand, du parc du château qui conserve également un rucher, un verger, un potager comportant d’anciennes variétés de légumes (…), il me faudra revenir par beau temps!

Et vous, c’est pour quand votre immersion dans le XVIIème siècle?


Plus d’informations: http://www.chateau-bussy-rabutin.fr/

Préparer son séjour dans l’Auxois: http://www.ot-montbard.fr/


Photos prises par mes soins.

Publicités

Escapade au Domaine de Flavigny-Alesia

Parce qu’il y avait un instameet (rencontre d’instagramers) organisé dans l’Auxois par les @igersbourgogne

Parce que cette journée associait vin et patrimoine

Parce qu’en dehors de la célébrissime Côte des vins, il en existe d’autres qui méritent d’être connus…

Parce qu’en tant que bourguignonne, je me dois de connaître les vins issus de cette belle terre…

Parce que je ne suis pas contre une p’tite dégustation…

Parce que lors de la dernière Saint Simon, je n’avais pas eu le temps de me rendre à ce domaine…

Malgré les mauvaises conditions météo, j’ai découvert le vignoble et domaine de Flavigny-Alesia

Le domaine de Flavigny-Alesia

Le domaine

C’est dans les bâtiments de l’ancienne dépendance monastique autour du lieu-dit « Pont Laizan », que Cyril Raveau, oenologue responsable du domaine, nous accueille.

Le vignoble

C’est en 1994 que renaît ce vignoble grâce à Gérard Veermeere, conscient des potentialités de ce terroir, qui replante des vignes.

Situé au pied de Flavigny-sur-Ozerain, un des plus beaux villages de France, le vignoble, implanté sur des coteaux exposés sud-sud-ouest, est protégé par des falaises calcaires.

Pour s’imprégner de la culture, Cyril nous invite à le suivre à travers champs, afin de nous rendre sur le vignoble. Il nous en explique les caractéristiques historiques, géographiques et géologiques, il aborde les principes de l’agrobiologie, et évoque les différents cépages utilisés: aligoté, chardonnay, auxerrois, (les blancs), pinot noir, césar (les rouges) et pinot beurot (le rosé).

La dégustation

Les vins du domaine de Flavigny Alesia sont issus d’un des plus anciens vignobles de France. (répertorié avant Charlemagne en 741!!!)

2 médailles d’or attribuées par l’association des Vignerons indépendants de France en 2015, primant l’Auxerrois blanc 2014 et la Gourmandise du colombier, 2012, (un vin issu de raisins passerillés) et 1 médaille d’argent pour le rosé 2015 (IGP côteaux de l’Auxois, Signature) au Mondial 2016 du Rosé à Cannes: un palmarès à faire saliver, des médailles gages de qualité, et confortant mon envie de déguster ces doux breuvages.

C’est en toute simplicité que Cyril partage son savoir sur les vins produits au domaine. Avec passion, il nous conduit de vins en vins, nous expliquant, avec pédagogie, les caractéristiques de chaque vin dégusté. Plus d’un palais a été séduit par des arômes surprenants.Pour ma part, j’ai craqué pour le fameux rosé, de la gamme Signature 🙂 . Pour vous mettre l’eau à la bouche, ou tout simplement trouver des idées d’accord mets vins, n’hésitez pas à suivre le domaine sur Instagram ;-).

J’ai testé pour vous, à vous d’approuver!


Domaine de Flavigny Alesia
Pont Laizan, 21150 FLAVIGNY-SUR-OZERAIN
Contact:  vignoble-de-flavigny@wanadoo.fr / 03 80 96 25 83

Préparer son séjourhttp://www.alesia-tourisme.net/


Photos prises par mes soins

 

 

Un weekend sur le canal de Bourgogne

Parce qu’après avoir vogué, il y a à peu près un an, sur le L’ VIRIS II, il fallait bien que je navigue sur le L’VIRIS III…

Parce que j’ai adoré la croisière effectuée entre Montbard et Tonnerre, et souhaitais voguer vers d’autres horizons…

Parce que le 26 mars a marqué l’ouverture des canaux (à la navigation)…

Parce qu’il fallait s’assurer de la bonne remise en eau du L’VIRIS III…

Parce que j’ai envoyé du rêve à des amis en leur racontant ma croisière passée, et que j’avais envie de leur faire partager cette expérience, le temps d’un weekend…

Le 9 avril nous avons embarqué au port de Montbard, pour deux jours de navigation sur le Canal de Bourgogne

Navigation en eau douce

Après une initiation collective, nous voilà partis à la conquête du Canal de Bourgogne: cette fois-ci, c’est dans l’autre direction que je vous emmène, dans le sens montant, en direction de Dijon.

Le temps d’un weekend, il faut être conscient, qu’il n’est pas possible de réaliser une distance phénoménale. En effet, chers marins d’eau douce novices, sur le Canal de Bourgogne, la vitesse est limitée à 4km/h, il faut compter 25 minutes pour un passage d’écluse (et elles sont nombreuses entre Venarey-les-Laumes et Pouillenay, voire trop nombreuses sur un tronçon!), les éclusiers couvrent plusieurs écluses (éclusiers volants), les écluses ont des horaires 9h-12h/ 13h-18h et le plaisancier ne fait rarement que naviguer, il en profite également pour visiter les sites touristiques et culturels à proximité du Canal.

Nous avons donc réalisé un trajet Montbard-Montbard avec halte à Pouillenay le samedi soir, soit 3h de navigation le matin, et 3h de navigation l’après-midi, _ 18 écluses _, sans aucune visite de sites (à ne pas rater sur ce tronçon: le Museoparc Alésia, un aperçu par ici), nous préférions profiter du grand air.

Se mettre au vert, autrement

On m’avait informée qu’entre Montbard et Venarey-les-Laumes, la variété des paysages le long du Canal de Bourgogne était moins riche qu’en navigant dans le sens descendant (direction Migennes, effectuée l’an passé). En effet, même si cette partie est un peu moins bucolique, elle permet d’apprécier le patrimoine vernaculaire des villages traversés: écluses, maisons fortes, château, pont de bois… Le charme des paysages de l’Auxois est plus présent une fois passé Venarey-les-Laumes.

Comme je l’avais ressenti lors de ma première croisière en eau douce, mes amis sont également tombés dans une faille spatio-temporelle, certainement provoquée par l’itinérance douce, cette immersion dans la campagne bourguignonne, le luxe de n’avoir qu’à se laisser porter par les flots, les murmures de dame Nature…. Ils se sont également rapidement pris au jeu du marin d’eau douce: la prise en main est facilement accessible.

Halte à Pouillenay

Le soir même, nous sommes restés à l’écluse aux portes de Pouillenay, village rural d’environ 600 âmes, entouré de champs. Nous avons fait connaissance de notre hôte et fournisseur d’électricité. L’heure était venue pour nos papilles de goûter la Bourgogne.

C’est au petit matin, dimanche, que je suis allée découvrir ce village, brièvement, avant de reprendre la navigation retour, en direction de Montbard.

Les V.I.P.

Une croisière en compagnie d’invités de marque: nous avons eu l’occasion de faire partager quelques moments de cette expérience à 2 journalistes de l’Emission Echappées Belles, avant de les laisser entre les mains d’un éclusier. Présents en Bourgogne pendant une petite dizaine de jours en vue d’une spéciale Bourgogne, qui sera prochainement diffusée.

… Et bien évidemment, Gaston, l’escargot bourguignon, l’escargot voyageur, était de la partie, aussi!

Ma prochaine envie de croisière? De Pouilly-en-Auxois à Dijon, afin de pouvoir découvrir la magnifique Vallée de l’Ouche par le Canal de Bourgogne !

Note pour plus tard: penser à prendre de la crème solaire!


Pour préparer votre croisière sur le Canal de Bourgogne : http://www.ot-montbard.fr/ 

Plus d’informations sur Venarey-les-Laumes: http://www.alesia-tourisme.net/

Evaluer votre itinéraire: Ici

Louer un bateau sans permis à un tarif défiant toute concurrence, c’est par ici

Louer des vélos pour agrémenter sa croisière: Velibourgogne

Découvrir l’univers de Gaston, l’escargot bourguignon


Photos prises par mes soins

 

Flâner à Baulme-la-Roche

Parce que citadine, j’éprouve le besoin de me mettre au vert, et que j’aime les villages restés authentiques et la nature préservée.

Un village pittoresque

Entre Vallée de l’Ouche et Auxois, ce village d’une centaine d’âmes, offre un cadre authentique. Le badaud prend plaisir à flâner dans les rues s’arrêtant ici et là pour admirer les façades de pierre, vestige d’un autre temps, ou à faire une halte près du lavoir, halte certainement rafraîchissante en été. (j’irai tester!)

Au pied de la falaise qui surplomble Baulme-la-Roche, des tables de pique-nique accueillent les promeneurs pour une halte.

Ne cherchez pas à vous stationner dans le village aux rues étroites : sur la gauche, à la sortie du village, un parking est à la disposition des visiteurs, randonneurs et/ou promeneurs.

Un site de promenade privilégié…

Inscrit au patrimoine naturel depuis 1942, ce site de pelouses calcaires, offre une grande richesse faunistique et floristique en toute saison.

Un sentier de 500m, plat, destiné aux piétons et notamment aux personnes à mobilité réduite, accessible depuis la départementale entre Pasques et Baulme-la-Roche, facilite l’accès aux falaises, qui dominent le village d’une bonne centaine de mètres.

Quand on est instagrameuse instagrammée, on est contente d’y trouver de belles flaques, pour faire des « puddles »!

…Menant à un point de vue exceptionnel

Et au bout du sentier, les falaises…. Une vue imprenable sur l’Auxois.

En admirant le paysage, peut être aurez-vous la chance d’apercevoir un faucon pèlerin…

Lieu de qualité pour voir le soleil se coucher, je vous invite, si vous ne l’avez pas déjà fait, à jeter un oeil à mon article Poésie d’un coucher de soleil …Episode III ! 


Photos prises par mes soins


Une fois n’est pas coutume, je vous recommande vivement Papilles en Balade qui vous raconte sa Balade à Baulme-la-Roche. Enjoy!