Les Ursulines: l’extraordinaire visite

Vous souvenez-vous de mes deux dernières expériences oeno-touristiques: D’une dégustation dans les sous-bois et Flâner à la Maison Vougeot ? Car la pépite dont je m’apprête à vous parler s’inscrit dans la même lignée!

L’avez-vous remarquée, cette colline qui s’est élevée ces dernières années à Nuits-saint-Georges? Une colline, d’une quinzaine de mètres de haut, recouverte de pieds de vigne dont la disposition rappelle les tuiles vernissées bourguignonnes.Une colline bien singulière, puisqu’elle abrite… Une cuverie!

J’ai eu la chance, début octobre de pousser les portes du nouveau joyau de la famille Boisset: La cuverie les Ursulines.

Amateur de vins, de photos, d’Histoire, de nouvelles expériences, de Bourgogne… Vous allez vite comprendre pourquoi il fait bon flâner à la Cuverie les Ursulines.

Les Ursulines, késako?

C’est le dernier concept que propose la famille Boisset. Une cuverie de vinification construite sur des caves voutées existantes, à l’emplacement de l’ancien couvent des Ursulines, bâtit en 1634 et occupé jusqu’à la Révolution Française.

Comme pour la Maison Vougeot, la Famille Boisset a travaillé avec l’architecte Frédéric Didier, de l’agence ARTENE.
Entre tradition et modernité, il revisite le concept de cuverie de vinification: au fonctionnel et à la technique, il ajoute l’esthétique. Pensée pour servir le vin, cette cuverie propose une visite qui sort de l’ordinaire, accompagnée d’une dégustation.

La visite: Si le vin m’était conté…

Dès le hall d’accueil, la grandeur du lieu se fait sentir, magnifiée par les matériaux nobles utilisés: chêne, verre, pierre et acier se mêlent dans une ambiance sobre, épurée et raffinée.

Face à l’entrée, une porte vitrée donne accès au vaste jardin du couvent, revalorisé. A gauche, la boutique qui présente, avec élégance, les produits de la Famille Boisset, à droite, un grand escalier en chêne qui conduit à la cuverie.

Un premier espace propose au visiteur un écran diffusant les informations sur les Climats, la culture et vinification du raisin.

Un second espace, prélude à la cuverie, présente une table arborant un œil de verre. Le curieux se penchera sur cette ouverture et découvrira un aperçu original, à la façon d’un miroir baroque ou d’une lentille fisheye, de la cave aux étoiles, située à l’étage inférieur.

la cuverie ronde

Tout est en rondeur dans cette cuverie de vinification en demi-sphère.
Les 54 cuves du chai à vins rouges, sont disposées en cercle. Le toit est arrondi et rappelle « un ciel étoilé un soir de vendanges » de par l’éclairage. Ciel, essentiel, dans la viticulture, puisqu’il conditionne les récoltes . Les passerelles, courbes et aériennes, permettent l’approvisionnement en raisin des cuves par le passage de wagonnets.

Le vitrail. Central, majestueux, il exalte l’esprit particulier du lieu. Il invite à un silence religieux et donne un caractère confidentiel: on entendrait presque les murmures du raisin qui se transforme en vin… un lieu d’expérience où l’âme du vin se révèle.

Cette cuverie est atypique de par la rondeur de la forme du bâtiment, en colline, qui se ressent aussi dans les volumes, espaces et matériaux intérieurs.

La cave voûtée

La flânerie se poursuit à l’étage inférieur, avec la découverte de vastes caves des 18ème et 19ème siècles, où s’élèvent les vins: retour à la tradition.

En parcourant les caves 18ème, on découvre la surprenante Cave aux étoiles. Outre de précieux breuvages, elle abrite le curieux dôme-miroir qui renvoie son reflet façon lentille fisheye, à l’étage supérieur.

La flânerie se poursuit avec la cave à vins blancs, entièrement refaite en pierre de Corton. 12 clefs de voûte symbolisant les 12 mois de l’année ont été recréées.

le cœur de verre

A l’intérieur de cette cave, au milieu des fûts, un espace de dégustation entièrement vitré et équipé des dernières technologies a été aménagé.

Les extérieurs

  • Le jardin

Retour à la surface, avec la découverte du jardin « à la française ». On devine le plaisir d’y flâner, en été, havre de fraîcheur verdoyant où chuchote l’eau des fontaines.

  • Le toit végétalisé

Entre vigne et ville, à 15m de hauteur, le sommet de la « colline » offre une vue remarquable sur la ville de Nuits-saint-Georges et les coteaux, d’autant plus à l’heure où le soleil se couche.

Alors, envie d’aller y flâner?


  • Ouverture au public le 19 novembre 2018, pour des visites de petits groupes, sur réservation _ 03 80 62 61 61_ www.jcboisset.com/fr
  • Retrouver l’actualité de la Cuverie sur Facebook: par ici
  • Cuverie Les Ursulines_ 5 rue du Moulin _ 21700 Nuits-saint-Georges

Un grand merci à Nathalie Boisset pour cette belle découverte!

Publicités

Besançon & sa Citadelle

Parce que j’avais envie de sombrer du côté francomtois de la Bourgogne …

Parce que j’avais l’opportunité de passer une journée « guidée » à Besançon, entre son centre ville et sa Citadelle

Parce que j’aime la vieille pierre…

Parce que, tout simplement, y’a plein de trucs sympas à faire, à goûter, à voir en Franche-Comté

Parce que ce n’est pas loin…

Parce que j’aime faire la touriste…

… Voilà pourquoi j’y retournerai!

La Citadelle de Besançon

La Citadelle propose des visites adaptées à l’emploi du temps de chaque touriste. Il faut toutefois compter une demie-journée minimum pour profiter pleinement de ce site inscrit au Patrimoine mondial de l’UNESCO (2008).

Elle abrite également le musée comtois, le musée de la Résistance et de la Déportation, le muséum et ses espaces animaliers ( Aquarium, insectarium, jardin zoologique…)… sans compter l’ensemble du patrimoine architectural du site qui couvre 11 hectares… Vaste programme!

Merci Vauban!

Même si le chef d’oeuvre de Vauban n’est plus à présenter… Qu’il est bon de se laisser porter par une visite guidée et animée par Vauban lui-même!! Si, si, l’architecte militaire de Louis XIV… On m’aurait menti?! 🙂

Pendant une heure, un comédien-guide nous dévoile, avec humour et en interagissant avec ses spectateurs, ses connaissances sur l’histoire et l’architecture du site. Apprendre en s’amusant, quel plaisir!

Chapelle Saint-Etienne

Belle réhabilitation et utilisation de cette chapelle, qui, le temps d’un spectacle multimédia, nous immerge pleinement dans l’Histoire du lieu.

Les chemins de ronde

Après la visite guidée et animée, j’ai profité du quartier libre pour grimper sur les chemins de ronde. La Citadelle surplomble à plus d’une 100m la vieille ville de la capitale comtoise. J’ai bénéficié de points de vue époustouflants sur la ville, la vallée et le patrimoine architectural du site.

 Le restaurant

Après l’effort, le réconfort… Qui passe bien souvent par mon estomac! 🙂 C’est sur place, au restaurant Le Grand Couvert dans la Citadelle que nous avons déjeuné avant de partir à la découverte de la vieille ville.

Besançon

Palais Granvelle

C’est au Palais Granvelle que nous poursuivons notre découverte. Ce palais, dans un parfait état de conservation, nous plonge en pleine Renaissance (XVIè siècle). L’Histoire de Nicolas Perrenot de Granvelle, garde des sceaux de l’empereur Charles Quint, se dessine au fil des explications données par la guide.

Musée du Temps

Le palais Granvelle abrite le Musée du Temps. La guide nous fait revivre les grands moments de l’horlogerie bisontine. Collections d’horlogerie, tapisseries, peintures historiques, objets d’art nous plongent dans l’histoire du lieu et de la ville.

Bémol: Entre la richesse des collections exposées, la passion de notre guide dans ses explications, les questions des touristes d’un jour que nous étions, le temps nous a manqué pour découvrir le fameux pendule de Foucault (déception). Un panorama sur les toits de la ville manqué (grosse déception)! Bref, 2h pour un groupe de 20 personnes n’est pas suffisant, même pour survoler le musée, et découvrir quelques lieux d’intérêt dans la vieille ville. Revenir, je devrai!

Juste flâner dans les rues de Besançon

Notre accompagnatrice nous a ensuite guidés dans les rues de la vieille ville pour nous lire l’Histoire qui se dessine sur les façades, dans les cours intérieures… Quand à Dijon la pierre de Bourgogne prend des teintes rosées, celle à Besançon prend des teintes bleutées: belle complémentarité, non?

 

Un peu,beaucoup de Franche-Comté…

Parce que ça fait un an déjà que nous avions lancé notre 1ère échappée en Franche-Comté avec Papilles en Balade et Dans les jumelles d’Alexandra… C’est d’ailleurs Papilles en Balade qui vous raconte notre balade en Franche-Comté, effectuée il y a un an :

– Salines d’Arc-et-Senans

Découvrir la Balade aux Salines d’Arc et Senans

Ce diaporama nécessite JavaScript.

– Ornans et la Vallée de la Loue

Flâner avec Papilles en balade à Ornans et dans la vallée de la Loue, c’est par ici

Ce diaporama nécessite JavaScript.

– Arbois&ses vins

Déguster et savourer la Franche-Comté, c’est par ici!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Et vous, vous sombrez quand du côté Francomtois de la #BFC?


Préparer sa visite à la Citadelle : http://www.citadelle.com/fr/

Préparer sa visite à Besançon: http://www.besancon-tourisme.com/fr/

Découvrir le Musée du Temps: http://www.mdt.besancon.fr/

Séjourner en Franche-Comté: http://www.franche-comte.org/


Photos prises par mes soins.