D’une dégustation dans les sous-bois

Quel bourguignon, digne de ce nom, n’a jamais rêvé de faire une dégustation dans le cadre de la prestigieuse Vente des vins de Beaune?

J’ai eu la chance de pousser les portes d’une grande Maison, qui cette année, pour l’occasion,  invitait le visiteur à une flânerie dans les sous-bois de Bourgogne. Mais pas n’importe quelle flânerie, une flânerie gourmande alliant Vins, truffes et champignons de Bourgogne.

Accueil chaleureux, présentation passionnée de la Maison, livret de dégustation aux noms évocateurs, me voilà le verre à la main, prête à découvrir les caves du 18eme, sous leur plus beau jour.

Promenons-nous dans les sous-bois

Le temps des escaliers, et me voilà plongée dans une ambiance forestière, automnale avec une première mise en scène champêtre qui s’offre à mes yeux. Les feuilles orangées jonchent le sol, crépitent sous les pas, des champignons , ici, de la mousse, là, habillent le caveau, transformé en sous bois.

Quand le sous-bois se révèle

Première cave, premières dégustations : sur fût, bulleuse, en magnum avec accord mets et vins surprenants… C’est une explosion de saveurs qui aguiche mon palais. Les arômes et sensations se succèdent: boisé, vanillé, grillé puis de la fraîcheur, du croquant… viennent des notes d’agrumes, de gras _ certains diront , c’est du beurre!_ Bref, mes papilles s’emballent!

Le doux parfum d’un meursault 2015 en bouche, je poursuis la balade singulière vers la cave aux arômes, transition avant de déguster les rouges.

Une expérience sensorielle étonnante

Le long des murs de la cave, des bouteilles empilées avec soin, laissent apparaître des niches abritant de curieux pots en verre. Vous savez, ce style de pots que l’on retrouve sur les étagères chez nos grands-mères, ceux qui contiennent de délicieuses gourmandises.

C’est à une balade visuelle et olfactive que je suis conviée à présent. Mon oeil curieux est attiré par les éléments introduits dans les pots: fruits, morceaux de cuir, fleurs, champignons, réglisse… J’ouvre chaque composition, en apprécie les senteurs: fleurs blanches, fruits rouges, agrumes, épices, sous-bois… Un tourbillon d’émotions m’envahit: les bonbons consommés étant enfant, souvenir d’une promenade matinale en forêt, d’un passage chez le coordonnier…

Me voilà prête à continuer d’apprécier une large palette d’arômes.

Bouquet final

L’heure des rouges sonne: nouvelles saveurs, nouvelles textures

Entre brindilles, feuilles orangées, mousse et champignons, je découvre un pommard..Jeune mais équilibré, il sublime la terrine de champignons des bois au foie gras proposée. L’immersion dans les sous-bois perdure… Je poursuis ma balade gourmande.

Effervescence à la dernière étape du parcours proposé: Les visiteurs, discutent, plaisantent, rient, commentent les impressions en bouche, les délicats accords mets-vins, les parfums qui se révèlent: la convivialité, les rencontres, les échanges sont au rendez-vous à l’Hôtel du Conseiller du Roy, on peine à le quitter. Et pour cause, la grandeur du bouquet final proposé: fruits noirs, note de mûre, pointe de cassis, touche épicée… douceur de la pomme de terre, croquant de la truffe… puis le Graal: la finesse d’un Gevrey-Chambertin 1983 en magnum, à la robe patinée par le temps, rappelant la couleur des feuilles d’automne… Mêlé à un brillat savarin truffé, me voilà installée sur un savoureux et moelleux tapis de mousse…

Alors, prêt pour un voyage sensoriel?

20171118_145721-01_resultat

 


Plus d’informations:

Dégustation “sous bois” : 46€ (dégustation spéciale et thème différent à chaque vente des vins)

Vins dégustés : crémant de Bourgogne en magnum/Beaune 1er Cru, les Marconnets 2015/Meursault 2015/ Pommard La Chanière 2015/Nuits-saint-Georges 1er Cru, Les Chaboeufs 2005

Les visites proposées tout au long de l’année, c’est par ici: http://www.bouchard-aine.fr/fr/visites-et-degustations.r-16/

Un grand merci à la Nathalie Boisset pour ce merveilleux moment.


 

Publicités

Flâner à La Maison à Vougeot

Parce que je suis Bourguignonne…

Parce que je suis une amatrice de vins … et plus particulièrement de Bourgogne…

Parce que les afterworks, je connais, je pratique et c’est plaisant…

Parce que j’aime découvrir de nouvelles activités à deux pas de Dijon  (30 min) …

Parce que j’ai été bluffée par ce concept…

Je m’en vais vous dire pourquoi je vous conseille d’aller également y flâner…

La Maison Vougeot, Késako?

A deux pas du Château du Clos Vougeot

Dans le village de Vougeot, une maison vigneronne, rénovée… que dis-je, sublimée par le travail accompli par la famille Boisset, qui a su s’entourer des plus grands pour donner vie à ce concept de « Salon de vins »: Frédéric Didier, architecte en chef des Monuments de France, Jacques Garcia, décorateur d’intérieur, l’artiste Hélène de Saint Lager et la photographe plasticienne, Mathilde de l’Ecotais.

Entre tradition et modernité, chacune des pièces de cette maison transporte le visiteur dans une atmosphère unique, le plonge dans une des multiples facettes de l’univers du vin. De la vigne au verre, c’est à un voyage sensoriel que nous invite la famille Boisset en ouvrant les portes de La Maison.

La dégustation: libre et à la carte

Jeannette, l’hôtesse des lieux, vous accueille avec une coupe de crémant de Bourgogne de JCB by Jean-Charles Boisset et vous guide dans la découverte de La Maison.

Une fois la carte enomatic chargée, vous pouvez déguster les Climats du terroir de Vougeot. Pinot noir et chardonnay s’offrent à vos papilles qui découvrent les vins du domaine de la Vougeraie et/ou ceux de la maison Jean-Claude Boisset. (jusqu’à 12 vins différents proposés à la dégustation)

Les jeudis chics

C’est dans l’esprit des afterwork que sont nés les « Jeudis chics ». Pour un tarif attractif on déguste trois vins, accompagnés de fromages (locaux, évidemment!) et on profite d’un moment privilégié dans un endroit hors du commun.

Afin que chacun puisse profiter pleinement de son expérience, le nombre de places est limité. Pensez à réserver!

La Maison :

Cette Maison modernise l’image du vin, permet de découvrir l’univers des vins de la famille Boisset et offre une expérience unique à partager, entre amis, entre filles, en amoureux, avec des collègues, avec des partenaires …: A vous de flâner, de vous imprégner des différentes ambiances et de vous installer dans la pièce qui vous aura charmée.

Le Hall

Dès le hall, on est interpellé par la décoration, les drapés de velours rouge, le mobilier aux notes baroques, les arabesques du lustre… Le film diffusé sur l’écran panoramique nous immerge dans l’univers de la vigne.

La maison vigneronne traditionnelle

Changement d’ambiance radical avec ce plongeon dans le 19ème siècle et la tradition bourguignonneLa chambre du vigneron est remarquable par son dallage en tomettes de Bourgogne et sa grande cheminée. On y retrouve le mobilier traditionnel, vaisselier, coffre, (…) et l’horloge qui égrenait les heures. Le grenier et le cellier sont également accessibles.

La Cave aux étoiles

Une cave comme on les imagine, voûtée, en pierre, des bouteilles (et pas n’importe lesquelles!) , des fûts…. Quelques pas plus loin, une merveille… un somptueux espace agencé autour d’une table massive, mêlant art, tradition et modernité. On n’y prend place à plusieurs, en toute convivialité.

La Boutique

Il est possible de s’offrir des vins du Domaine de la Vougeraie, de la Maison Jean-Claude Boisset & de JCB By Jean-Charles, mais également des bijoux exclusifs, objets du vin, livres sur la Bourgogne, sur le vin, l’art…

La bibliothèque

Sobre et élégante, on y prend naturellement place. Les ouvrages qui ornent les étagères sont en libre consultation et également disponibles à la vente.

Le cabinet de curiosité

Ambiance théâtrale avec d’épais rideaux de velours rouges qui s’ouvrent sur cette pièce à l’ambiance singulière: dans la pénombre une table, qui trône au centre, s’anime, s’illumine, des flashs, des couleurs, des images, des projections, des sons…

On plonge dans l’univers sensoriel de la créatrice, qui partage avec cette oeuvre les sensations ressenties lors d’une dégustation de vins de la famille Boisset.

C’est dans cette pièce que j’ai passé le plus de temps… J’ai comme basculé dans ce que j’appelle une faille spatio-temporelle, hypnotisée par cette oeuvre d’art qui prend vie, qui surprend, interpelle… une pincée d’onirisme, un brin de magie… des émotions.

Le Boudoir

Ambiance cosy dans ce boudoir habillé de velours où l’on découvre l’aventure vineuse de la famille Boisset au travers d’une série de photographies.

La JCB Lounge

La modernité et l’élégance caractérise cet espace plutôt masculin.

De la JCB Lounge, on accède à un autre espace:

La Bubble Room

Et on comprend pourquoi! La profondeur créée par les jeux de reflets avec le miroir , les alvéoles lumineuses, l’éclairage, la table avec ses courbes confèrent une dimension irréelle à cet espace, dans lequel on se sent bien, une impression de cocon. Sublimé dans les alcôves lumineuses, le vin devient joyau. Le côté confidentiel de cette pièce m’a invitée à m’arrêter le temps de quelques gorgées et bouchées.

Et vous, quelle pièce vous fera voyager?


Plus d’informations

  • Les Jeudis chics : 15 €, de 18h30 à 20h00, jusqu’au 29 juin 2017
  • La dégustation (hors jeudis chics) : à partir de 25 € par personne
  • Horaires d’ouverture: à compter du 1er Mai 2017, ouvert 7j/7 de 11h à 19h
  • Coordonnées:

La Maison
1 rue du Vieux Château 21 640 Vougeot
03 80 61 06 10 / contact@lamaisonvougeot.com


Un grand merci à Nathalie Boisset pour m’avoir fait découvrir
avec passion et simplicité La Maison.


Photos prises par mes soins.

20170413_184122-01_resultat
Vougeot, Bourgogne, France

Ma 2ème Saint-Vincent, à Mercurey

Parce que ça faisait bien longtemps que je n’avais pas eu l’opportunité de pouvoir partager une belle expérience avec vous….

Parce que j’avais adoré ma 1ère Saint-Vincent Tournante à Irancy

Parce que cette année, le temps s’annonçait clément pour l’occasion….

Parce que la team @igersbourgogne organisait un instameet (comprenez rencontre de fans d’Instagram, amoureux de la Bourgogne et de la photo/photo mobile) en partenariat avec l’Office de Tourisme et des Congrès du Grand Chalon  pour cet événement….

Parce que chanceuse, j’ai gagné un pass – kit TER pour me rendre à Mercurey…. (Bien que consommation d’alcool rime avec modération)

Parce que bourguignonne, je ne pouvais pas passer à côté de cette Saint-Vincent Tournante 2017….

Je m’en vais vous conter pourquoi je risque fortement de participer à l’édition 2018…

Quand Saint-Vincent rime avec tradition bourguignonne

Commençons par le commencement avec un petit rappel historique : Apparues au Moyen-Age, c’est en janvier 1938 que la confrérie des chevaliers du tastevin relance les manifestations liées à la Saint-Vincent en organisant la première Saint-Vincent tournante d’envergure à Chambolle-Musigny. (défilé des confréries, intronisation et ouverture des caveaux).

Evénement phare des festivités vigneronnes, ce sont les villages de Mercurey et Saint-Martin-sous-Montaigu qui ont eu l’honneur d’accueillir cette 73ème Saint Vincent Tournante .

Parce que la Saint-Vincent rime avec découverte d’une appellation

Pour la troisième fois depuis 1962, la Saint-Vincent Tournante s’est installée au coeur de l’appelation Mercurey. Dans le kit de dégustation, un flyer réalisé par l’Association des Sommeliers de Bourgogne, présente les millésimes à déguster: Les spécificités des Mercurey Blancs 2014 et 2015, et celles des Mercurey Rouges, 2011,2012,2013 et 2014.

En amont de la manifestation, différentes vidéos diffusées notamment sur les réseaux sociaux, permettaient d’appréhender l’appellation à découvrir qui comprend 85 Climats (dont 32 en premier cru): j’ai apprécié celle réalisée par le Bureau Interprofessionnel des Vins de Bourgogne (BIVB).

Enfin, la description faite par Olivier Poussier , meilleur sommelier du monde en 2000, finit de dresser le portrait de cette appellation: « Les beaux vins de Mercurey possèdent une certaine densité, une matière qui leur permet de (…) vieillir quinze à vingt ans, dans des millésimes solaires. Ce sont des pinots noirs très structurés, assez tanniques qui naturellement demandent du temps avant d’être bus »

Parce que la Saint-Vincent rime avec découverte d’un village viticole

Situé au cœur de la Bourgogne, entre la Côte d’Or au nord et le Beaujolais au sud, le village de Mercurey, qui compte un peu plus de 1 200 habitants, est un village à vocation essentiellement viticole : plus du tiers de la superficie de la commune est planté de vignes. Mercurey est considéré comme le chef de file des crus de la côte Chalonnaise. 

De la pierre, du fer, du bois, du vert et l’architecture spécifique de maisons vigneronnes…Bref, la Bourgogne, comme on l’aime: authentique!

Parce que la Saint-Vincent rime avec bénévoles

On note tout le savoir-faire, voire même le talent, de l’ensemble des acteurs ayant oeuvré pour la réussite de cette Saint-Vincent.

Outre un programme rythmé par les cérémonies traditionnelles le samedi, le badaud pouvait, au gré de son errance,

  • découvrir 8 thèmes/quartiers ( les vins de Mercurey dans le monde, dictons et coutumes, gastronomie/accords mets/vins, les métiers de la vigne et du vin en 1900…),
  • profiter d’un des 26 points de restauration proposant prioritairement des produits bourguignons (autant dire qu’il y en avait pour tous les goûts),
  • et, en flânant d’un point de dégustation à l’autre, (13 points de dégustation au total, 3 pour les millésimes blancs, 10 pour les millésimes rouges),
  • profiter des animations pour petits et grands: caveau pour enfants, expositions, musique, déambulations, vols de montgolfière et ballon dirigeable….

Bref, tout un programme!

Parce que la Saint-Vincent rime avec partage, convivialité, produits du terroir …

Record d’affluence pour cette édition 2017 avec plus de 100 000 personnes accueillies sur Mercurey et Saint-Martin-sous-Montaigu, dont 60 000 sur la seule journée de samedi! Ce sont, à priori, 15 000 bouteilles qui ont été ouvertes pour l’occasion.

Présente justement le 1er jour, je comprends mieux pourquoi il nous était parfois difficile d’accéder au précieux breuvage (notamment blanc!) à déguster. Patience et bain de foule était de rigueur, le tout dans la bonne humeur, évidemment!

A l’image de l’an passé, un esprit bon enfant règne dans les rues. Les groupes d’amis arborent des accessoires et tenues vestimentaires parfois improbables, souvent drôles, signe distinctif de ralliement.

J’ai entendu dire, que l’année prochaine, la Saint Vincent aura lieu à Prissé, pour célébrer le vignoble du cru Saint-Véran… En serez- vous?


Photos prises par mes soins


Plus de photos de la Saint Vincent 2017, c’est par ici 🙂

Le teaser officiel de la Saint-Vincent 2017, c’est ici 🙂

Plus d’information sur les vins de Bourgogne : http://www.vins-bourgogne.fr/


Remerciements

  • à Amélie de l’Office de Tourisme et des Congrès du Grand Chalon pour l’organisation, les kits dégustation
  • à la team des @igersbourgogne pour cette journée vineuse
  • à la SNCF /TER-Bourgogne-Franche-Comté pour la logistique d’une intermodalité sans faille

 

Escapade au Domaine de Flavigny-Alesia

Parce qu’il y avait un instameet (rencontre d’instagramers) organisé dans l’Auxois par les @igersbourgogne

Parce que cette journée associait vin et patrimoine

Parce qu’en dehors de la célébrissime Côte des vins, il en existe d’autres qui méritent d’être connus…

Parce qu’en tant que bourguignonne, je me dois de connaître les vins issus de cette belle terre…

Parce que je ne suis pas contre une p’tite dégustation…

Parce que lors de la dernière Saint Simon, je n’avais pas eu le temps de me rendre à ce domaine…

Malgré les mauvaises conditions météo, j’ai découvert le vignoble et domaine de Flavigny-Alesia

Le domaine de Flavigny-Alesia

Le domaine

C’est dans les bâtiments de l’ancienne dépendance monastique autour du lieu-dit « Pont Laizan », que Cyril Raveau, oenologue responsable du domaine, nous accueille.

Le vignoble

C’est en 1994 que renaît ce vignoble grâce à Gérard Veermeere, conscient des potentialités de ce terroir, qui replante des vignes.

Situé au pied de Flavigny-sur-Ozerain, un des plus beaux villages de France, le vignoble, implanté sur des coteaux exposés sud-sud-ouest, est protégé par des falaises calcaires.

Pour s’imprégner de la culture, Cyril nous invite à le suivre à travers champs, afin de nous rendre sur le vignoble. Il nous en explique les caractéristiques historiques, géographiques et géologiques, il aborde les principes de l’agrobiologie, et évoque les différents cépages utilisés: aligoté, chardonnay, auxerrois, (les blancs), pinot noir, césar (les rouges) et pinot beurot (le rosé).

La dégustation

Les vins du domaine de Flavigny Alesia sont issus d’un des plus anciens vignobles de France. (répertorié avant Charlemagne en 741!!!)

2 médailles d’or attribuées par l’association des Vignerons indépendants de France en 2015, primant l’Auxerrois blanc 2014 et la Gourmandise du colombier, 2012, (un vin issu de raisins passerillés) et 1 médaille d’argent pour le rosé 2015 (IGP côteaux de l’Auxois, Signature) au Mondial 2016 du Rosé à Cannes: un palmarès à faire saliver, des médailles gages de qualité, et confortant mon envie de déguster ces doux breuvages.

C’est en toute simplicité que Cyril partage son savoir sur les vins produits au domaine. Avec passion, il nous conduit de vins en vins, nous expliquant, avec pédagogie, les caractéristiques de chaque vin dégusté. Plus d’un palais a été séduit par des arômes surprenants.Pour ma part, j’ai craqué pour le fameux rosé, de la gamme Signature 🙂 . Pour vous mettre l’eau à la bouche, ou tout simplement trouver des idées d’accord mets vins, n’hésitez pas à suivre le domaine sur Instagram ;-).

J’ai testé pour vous, à vous d’approuver!


Domaine de Flavigny Alesia
Pont Laizan, 21150 FLAVIGNY-SUR-OZERAIN
Contact:  vignoble-de-flavigny@wanadoo.fr / 03 80 96 25 83

Préparer son séjourhttp://www.alesia-tourisme.net/


Photos prises par mes soins

 

 

Ma 1ère Saint Vincent…

C’est dans le cadre d’un Instameet (comprenez rencontre de fans d’Instagram, amoureux de la Bourgogne et de la photo/photo mobile) organisé par les @igersbourgogne en partenariat avec l’Office de Tourisme d’Auxerre, que je suis allée à ma 1ère Saint Vincent. Il y a plus désagréable comme expérience, je vous l’accorde.

Comme l’a si bien dit Anne-Sophie en publiant les photos de l’événement sur Facebook, « Saint Vincent Pluvieuse, Saint Vincent heureuse »…. Et je m’en vais vous dire pourquoi.

Parce qu’on s’inscrit dans la tradition bourguignonne

Irancy 2008 domaine DarlesApparues au Moyen-Age, c’est en janvier 1938 que la confrérie des chevaliers du tastevin relance les manifestations liées à la Saint-Vincent en organisant la première Saint-Vincent tournante d’envergure à Chambolle-Musigny. (défilé des confréries, intronisation et ouverture des caveaux)

Evénement phare des festivités vigneronnes, c’est le village d’IRANCY qui a eu l’honneur d’accueillir cette 72ème Saint Vincent Tournante.

Parce que la pluie à son charme

Quand un événement est planifié en Bourgogne, le dernier we de janvier, à quoi s’attend-on? Un grand soleil ? Le ciel vous est-il donc tombé sur la tête !?!

Cette pluie bénie des Dieux d’Instagram, favorise la réalisation de LA figure de style, typique d’un instagramer digne de ce nom: la réalisation de #puddle (jouer avec les reflets qu’offre une flaque d’eau).

Sinon, on peut tout simplement retrouver le plaisir enfantin de patauger dans l’eau ou dans la gadoue.

Parce qu’on se met au vert

Malgré le temps maussade, cela reste un plaisir (enfin, ça n’engage que moi!) de crapahuter à travers vignes et d’admirer le paysage qui s’offre à nos yeux, le temps de se rendre du parking au village. (A travers vignes 700/800m, par la route 2km)

Parce qu’on se met au verre …. On découvre et déguste différents millésimes

Bien obligée de l’admettre (honte à la bourguignonne que je suis..), l’Irancy est un vin que je ne connais que trop peu…. Cette Saint Vincent Tournante a été l’occasion de le découvrir.

Les vins d’appellation Irancy sont exclusivement des rouges. Néanmoins, les communes de la zone de l’AOC (Irancy, Cravant, Vincelottes) peuvent aussi produire des blancs ou des rosés sous l’appellation régionale bourgogne. L’encépagement repose principalement sur le pinot noir et un autre cépage, le César, à hauteur de 10% maximum.

Parce qu’on mange bien

Différents points de restauration étaient répartis sur le village. Entre burger au foie gras, andouillettes, jambon braisé, frites, escargots, œufs meurette, crêpes et autres gourmandises… Le badaud a le choix!

Parce qu’on succombe au charme du village pittoresque qui accueille la Saint Vincent

J’aime ces villages restés authentiques, immuables, qui traversent le temps … Patrimoine vernaculaire, vieille pierre, un air de madeleine de Proust qui flotte dans les airs… Et me voilà transportée…!

Parce qu’on fait honneur au travail fourni par l’ensemble des acteurs de cette grande manifestation

Vignerons, bénévoles, habitants d’Irancy, associations (…) ont réalisé un travail remarquable (voire colossal…) à la thématique honorable: « Rendre hommage aux vignerons qui ont cru en l’appelation d’Irancy » .

La décoration nous plonge dans l’ambiance des années 1930, vie professionnelle et quotidienne. Ce sont environ 90 maisons qui ont été décorées, et une trentaine de scènes qui ont été reconstituées.

Parce que joie et bonne humeur règnent

Se promener, découvrir, discuter, déguster, échanger, photographier, manger, rire, apprendre, danser, plaisanter, s’amuser, rencontrer….Ainsi se résume ce cru 2016 de la Saint Vincent Tournante.

L’année prochaine, c’est à Mercurey, y serez-vous?


Photos prises par mes soins


Pour voir plus de photos de ce cru 2016, c’est par ici!

Et si vous lisiez l’article de Papilles en Balade « Irancy 2016, ou l’art de mettre de l’eau dans son vin » ainsi que celui réalisé par l’Office de Tourisme d’Auxerre « Un week-end à l’heure vigneronne » … Je dis ça, je ne dis rien!


 

Remerciements à l’Office de Tourisme d’Auxerre pour l’accueil café, les kits dégustation et à la team des @igersbourgogne pour cette journée vineuse.