Flâner au Château de Bussy Rabutin

Parce qu’il y avait un instameet (rencontre d’instagramers) organisé dans l’Auxois par les @igersbourgogne

Parce que cette journée associait vin et patrimoine

Parce que j’aime la vieille pierre… Et les anecdotes croustillantes des siècles passés…

Parce que je n’avais jamais eu l’occasion de visiter le château de Bussy Rabutin…

Après le Domaine de Flavigny-Alesia, j’ai découvert ce château et ses jardins.

Le château, reflet de la Renaissance

C’est dans un vallon boisé de l’Auxois que se cache le château de Bussy-Rabutin. Remercions Louis XIV qui a condamné à l’exil le comte Roger de Bussy-Rabutin, sur ses terres bourguignonnes, nous laissant ainsi ce fabuleux témoignage de l’Histoire.

Exil?

Suite à quelques incartades, le comte est condamné une première fois à l’exil dans son château, sur ses terres de Bourgogne. Pour distraire sa maîtresse, il écrit un roman l’Histoire amoureuse des Gaules, pamphlet qui dévoile les galanteries de la cour de France. Publié contre son gré, cet ouvrage provoque le scandale. Embastillé, puis libéré pour être condamné, cette fois-ci, à l’exil définitif, Roger de Bussy-Rabutin développe une grande amertume, notamment quant à sa carrière militaire brisée.

Au fil des pièces, (la salle des Devises, le salon des Hommes de guerre, la galerie des Rois, la tour Dorée, la chambre (…) ) la visite permet de découvrir, grâce au décryptage de la guide, son amertume, notamment, à l’égard du Roi-Soleil.

Exposition temporaire/ itinérante

L’exposition itinérante « Lanternes magiques et fantasmagories« , est accessible jusqu’au 26 juin. C’est dans l’aile Sarcus, habituellement fermée au public, que vous pouvez découvrir moultes inventions du XIX ème siècle, le tout dans une ambiance de maison hantée!

 Le jardin à la française

Labellisé  « Jardin remarquable », le jardin à la française du château est fidèle à son apparence du XVIIème siècle. Superbe cadre de verdure avec des bassins et un labyrinthe. Buis, rosiers, pivoines et autres plantes habillent l’ensemble.

Pour pouvoir profiter pleinement du village de Bussy-le-Grand, du parc du château qui conserve également un rucher, un verger, un potager comportant d’anciennes variétés de légumes (…), il me faudra revenir par beau temps!

Et vous, c’est pour quand votre immersion dans le XVIIème siècle?


Plus d’informations: http://www.chateau-bussy-rabutin.fr/

Préparer son séjour dans l’Auxois: http://www.ot-montbard.fr/


Photos prises par mes soins.

Publicités

Dijon autrement…Episode puddles quartier République

Malgré un dimanche sous le soleil… La grisaille se réinstalle sur notre belle Dijon… J’ai décidé de nouveau de m’en jouer (je vous renvoie à l’épisode I).

Quartier République pluvieux, quartier République Radieux.

J’aime mon quartier, au centre ville, juste en bordure du secteur sauvegardé, j’ai accès à une multitudes de services (notamment correspondance entre les tramways et les bus), commerces…et flâneries!

Avec l’arrivée du tramway, cette place s’est métamorphosée offrant un espace de vie remarquable aux dijonnais, d’autant plus en été, avec l’ajout d’une fontaine au pied de la statue de Sadi Carnot.

Samedi, il faisait gris, la pluie s’est imposée une bonne partie de la journée… Un moment de répit, et me voilà partie à la chasse aux puddles!

20160220_143119-01
Puddle statue Sadi Carnot, Place de la République Dijon

Même si la grisaille persiste… Parfois, quelques rayons percent…

A bientôt, pour un nouvel épisode, Dijon autrement…


Découvrir Dijon:  http://www.destinationdijon.com

Se divertir à Dijon: http://jondi.fr/


Photos prises par mes soins.

Dijon autrement…Episode Puddles&Centre Ville

Face à l’engouement pour mes photos de puddles (Photographier une flaque d’eau en jouant avec les reflets qu’elle offre, merci la génération Instagram! ) dans le centre ville de ma belle Dijon, publiées sur facebook, j’ai souhaité partager cette vision singulière au travers d’un article.

Dijon pluvieuse, Dijon radieuse

Parce que, comme dans d’autres villes, nombreuses, celles dites « du Nord », le dijonnais doit parfois s’habituer à une succession de jours gris, et qu’il peut sombrer dans la monotonie de cette grisaille, il est nécessaire de savoir dire NON à la monotonie!

La richesse du patrimoine architectural et historique de Dijon, fait du centre ville un véritable terrain de jeu, par temps pluvieux, pour les chasseurs de flaques comme moi.

Car une ville, quand on l’aime, on la trouve belle quelque soit le temps qu’il fait.

Parce que c’est le regard que l’on pose dessus, qui la rend belle. Changer son angle de vue, permet d’être surpris à chaque coin de rue. (Et accessoirement d’éveiller la curiosité des passants avides de comprendre pourquoi on photographie une vulgaire flaque d’eau…!) Enfin, dans un contexte où la morosité règne, n’est-il pas magique de s’émerveiller, encore et toujours, de ses flâneries en ville?!? Les choses simples, ne sont-elles pas les meilleures?

Alors, comment ne pas être emporté par ce centre ville classé au patrimoine mondial de l’UNESCO?


Découvrir Dijon:  http://www.destinationdijon.com

Se divertir à Dijon: http://jondi.fr/

Dijon célébrée, dans le dernier clip de la A-Team :

 


Photos prises par mes soins

Insolite: J’ai rencontré un Fauteuil-Graphe

C’est parce que Mylène de Papilles en Balade m’a tweetée sa venue sur Dijon que j ai découvert le travail de QuenT Photography.

Le Fauteuil-Graphe

Amusée par le concept du Fauteuil-Graphe, le fauteuil voyageur qui accueille des anonymes, le temps d’une photo, dans les villes où il se pose, j’avais envie, moi aussi de m’asseoir dans ce fauteuil atypique.

Je me suis rendue Place de la Libération, le vendredi 22 janvier, à 15h …Et j’ai rencontré le fauteuil-Graphe.

Il propose également aux demandeurs d’emploi, de venir poser, avec une ardoise mentionnant leur secteur de recherche.
Les photos sont ensuite diffusées sur son site, profil et page Facebook, Twitter et Instagram, accompagné d une annonce. Son passage dans une ville bénéficie, en général, d’un relai dans la presse locale.

Et il y a eu la rencontre symbolique entre Gaston l escargot bourguignon, un escargot voyageur et le fauteuil-Graphe, le fauteuil voyageur.

Il est passé par Dijon, il repassera par Dijon

Screenshot_2016-02-08-22-17-27-01
Extrait compte Instagram @quentphotography

 

Et je dis ça, je ne dis rien….: Quand QuenT Photography atteint les 1 000 fans sur Facebook, il monte son fauteuil à Paris, en faisant différentes haltes sur son chemin.

Il doit alors revenir à Dijon, peut-être aurez-vous, vous aussi le temps de poser dans ce Fauteuil-Graphe et de participer à un projet profondément humain basé sur la richesse des rencontres. Alors, n’hésitez pas à suivre ses voyages!


Les photos non griffées, ont été prises par mes soins.