Flâner au Château de Bussy Rabutin

Parce qu’il y avait un instameet (rencontre d’instagramers) organisé dans l’Auxois par les @igersbourgogne

Parce que cette journée associait vin et patrimoine

Parce que j’aime la vieille pierre… Et les anecdotes croustillantes des siècles passés…

Parce que je n’avais jamais eu l’occasion de visiter le château de Bussy Rabutin…

Après le Domaine de Flavigny-Alesia, j’ai découvert ce château et ses jardins.

Le château, reflet de la Renaissance

C’est dans un vallon boisé de l’Auxois que se cache le château de Bussy-Rabutin. Remercions Louis XIV qui a condamné à l’exil le comte Roger de Bussy-Rabutin, sur ses terres bourguignonnes, nous laissant ainsi ce fabuleux témoignage de l’Histoire.

Exil?

Suite à quelques incartades, le comte est condamné une première fois à l’exil dans son château, sur ses terres de Bourgogne. Pour distraire sa maîtresse, il écrit un roman l’Histoire amoureuse des Gaules, pamphlet qui dévoile les galanteries de la cour de France. Publié contre son gré, cet ouvrage provoque le scandale. Embastillé, puis libéré pour être condamné, cette fois-ci, à l’exil définitif, Roger de Bussy-Rabutin développe une grande amertume, notamment quant à sa carrière militaire brisée.

Au fil des pièces, (la salle des Devises, le salon des Hommes de guerre, la galerie des Rois, la tour Dorée, la chambre (…) ) la visite permet de découvrir, grâce au décryptage de la guide, son amertume, notamment, à l’égard du Roi-Soleil.

Exposition temporaire/ itinérante

L’exposition itinérante « Lanternes magiques et fantasmagories« , est accessible jusqu’au 26 juin. C’est dans l’aile Sarcus, habituellement fermée au public, que vous pouvez découvrir moultes inventions du XIX ème siècle, le tout dans une ambiance de maison hantée!

 Le jardin à la française

Labellisé  « Jardin remarquable », le jardin à la française du château est fidèle à son apparence du XVIIème siècle. Superbe cadre de verdure avec des bassins et un labyrinthe. Buis, rosiers, pivoines et autres plantes habillent l’ensemble.

Pour pouvoir profiter pleinement du village de Bussy-le-Grand, du parc du château qui conserve également un rucher, un verger, un potager comportant d’anciennes variétés de légumes (…), il me faudra revenir par beau temps!

Et vous, c’est pour quand votre immersion dans le XVIIème siècle?


Plus d’informations: http://www.chateau-bussy-rabutin.fr/

Préparer son séjour dans l’Auxois: http://www.ot-montbard.fr/


Photos prises par mes soins.

Publicités

Le Cassissium à l’heure du printemps des liqueurs

Parce que c’était la nuit des musées

Parce que c’était également le printemps des liqueurs...

Parce que je suis une fidèle du kir à l’apéritif…

Parce que j’aime (re)découvrir ce qui concourt à l’identité de notre belle Bourgogne

Je me suis rendue au Cassissium à Nuits-Saint-Georges pour plonger dans l’univers de notre précieux cassis.

Vous avez dit, printemps des liqueurs?

Pour faire bref, cette journée portes ouvertes, nationale, permet aux amateurs, aux gourmands, aux gourmets de découvrir l’univers d’une des maisons de liqueurs participant à l’événement.

Pour cette 7ème édition, le thème « les liqueurs vous invitent aux voyages » nous rappelle la notoriété de ces doux breuvages exportés à travers le monde, symboles de l’art de vivre à la française.

Parmi les quatre maisons participant à cet événement en Côte d’Or, mon choix s’est porté sur Le Cassissium à Nuits-Saint-Georges.

Le Cassissium : Plus qu’un musée, une douce immersion au pays du cassis

Le musée

Modernité, espace et mobilier atypique…mettent en scène l’histoire de la petite baie noire de façon ludique et interactive.

Les meubles aux formes originales, sont flanqués de tiroirs coulissants et autres ouvertures qui abritent des informations sur le cassis… C’est une réelle invitation à la curiosité: on fouille, on trifouille, on ouvre et referme les différents dispositifs, on s’instruit tout en s’amusant… On est l’acteur de sa visite. En plus, la muséographie plonge le visiteur dans différentes ambiances au fil de son parcours.

A l’occasion du printemps des liqueurs un « parcours à énigmes » était remis aux visiteurs,  rythmant la visite, au gré des indices à trouver, dissimulés ici et là, afin de découvrir les recettes de  6 cocktails, représentatifs de 6 pays visités par Supercassis.

Ça me fait penser, amateurs de devinettes, jeux (…) suivez leur page facebook, pour connaître le(s) jeu(x) en cours… Je dis ça, je ne dis rien!

La première salle explorée, changement d’ambiance: l’heure est venue pour Supercassis de faire son cinéma! Le visiteur plonge dans l’univers du cassis, au moyen d’un film d’une quinzaine de minutes, dont Supercassis est le chef d’orchestre:  de l’ombre à lumière, Supercassis nous conte, avec une pointe d’humour, ses origines, ses particularités botaniques (c’est comme dans le cochon, tout est bon dans le cassis!), la grande aventure de la crème de cassis, ses utilisations tant en pharmacie, cuisine et parfumerie.

La visite de la liquoristerie

Chemin faisant, pause instructive sur la culture du cassis, les différentes espèces (…), à l’extérieur de l’établissement, avant de pénétrer la liquoristerie.

L’immersion se poursuit dans une atmosphère industrielle, avec la visite guidée de la liquoristerie Védrenne :  on est au coeur de la fabrication de la préciiiiiiiiiieuse crème de cassis (celle qui se mêle si bien à l’aligoté!). On a parlé Marc de Bourgogne également 😉

L’espace dégustation: le bar by Le Cassissium

Le Saint Graal: Arrive la dégustation des nombreuses crèmes de fruits, liqueurs et sirops. Futurs visiteurs, soyez courageux, le plus dur est à venir: Le choix du ou des breuvages à déguster! (Rappel: à consommer avec modération 😉 )

L’espace dégustation se compose de deux bars, et de plusieurs mange-debout. L’agencement, spacieux et aéré, permet à chaque visiteur d’être à son aise pour savourer les doux breuvages proposés. La visite s’achève sur un réel moment de partage, d’échange (conseil de dégustation, recettes), de convivialité…Plaisir de l’œil, plaisir du nez, plaisir des papilles…

La boutique

Bienvenu(e)s dans la caverne d’Ali Baba! Les multiples sirops, liqueurs, et autres préparations sont disponibles à la boutique. Des idées cocktail vous sont suggérées afin de vous guider dans vos achats. Il y en a pour petits et grands, entre goodies, friandises au cassis, confitures, pâtes de fruits, nonnettes et gourmandises salées. La richesse de la boutique ne s’arrête pas là! Vous y trouverez aussi un espace dédié au bien être/soin du corps avec toute une gamme de produits à base de cassis. Difficile de résister…!

Pour résumer: Le Cassissium valorise, de façon ludique, notre précieuse baie noire et dépoussière l’image vieillotte que l’on peut avoir des liqueurs ou encore des musées. Animations tactiles, visuelles, olfactives et surtout gustatives, rendent la visite vivante. Alors, vous y allez quand?


Plus d’informations sur : http://www.cassissium.fr/

Découvrir Nuits-saint-Georges: http://www.ot-nuits-st-georges.fr/


Photos prises par mes soins.

Poésie d’un coucher de soleil…Episode III

Parce qu’une amie est venue pour le we… Je lui ai fait découvrir le coucher de soleil depuis la falaise de Baulme-la-Roche….

Juste voir le soleil se coucher

Après avoir marché 500m sur un sentier totalement plat (effort zéro!), nous avons vu le soleil se coucher….

Parce que j’aime les dégradés de couleurs qu’offre un coucher de soleil

Parce que chaque coucher de soleil est singulier….

Parce qu’un coucher de soleil, c’est universel….

 

 

Ma 1ère Saint Vincent…

C’est dans le cadre d’un Instameet (comprenez rencontre de fans d’Instagram, amoureux de la Bourgogne et de la photo/photo mobile) organisé par les @igersbourgogne en partenariat avec l’Office de Tourisme d’Auxerre, que je suis allée à ma 1ère Saint Vincent. Il y a plus désagréable comme expérience, je vous l’accorde.

Comme l’a si bien dit Anne-Sophie en publiant les photos de l’événement sur Facebook, « Saint Vincent Pluvieuse, Saint Vincent heureuse »…. Et je m’en vais vous dire pourquoi.

Parce qu’on s’inscrit dans la tradition bourguignonne

Irancy 2008 domaine DarlesApparues au Moyen-Age, c’est en janvier 1938 que la confrérie des chevaliers du tastevin relance les manifestations liées à la Saint-Vincent en organisant la première Saint-Vincent tournante d’envergure à Chambolle-Musigny. (défilé des confréries, intronisation et ouverture des caveaux)

Evénement phare des festivités vigneronnes, c’est le village d’IRANCY qui a eu l’honneur d’accueillir cette 72ème Saint Vincent Tournante.

Parce que la pluie à son charme

Quand un événement est planifié en Bourgogne, le dernier we de janvier, à quoi s’attend-on? Un grand soleil ? Le ciel vous est-il donc tombé sur la tête !?!

Cette pluie bénie des Dieux d’Instagram, favorise la réalisation de LA figure de style, typique d’un instagramer digne de ce nom: la réalisation de #puddle (jouer avec les reflets qu’offre une flaque d’eau).

Sinon, on peut tout simplement retrouver le plaisir enfantin de patauger dans l’eau ou dans la gadoue.

Parce qu’on se met au vert

Malgré le temps maussade, cela reste un plaisir (enfin, ça n’engage que moi!) de crapahuter à travers vignes et d’admirer le paysage qui s’offre à nos yeux, le temps de se rendre du parking au village. (A travers vignes 700/800m, par la route 2km)

Parce qu’on se met au verre …. On découvre et déguste différents millésimes

Bien obligée de l’admettre (honte à la bourguignonne que je suis..), l’Irancy est un vin que je ne connais que trop peu…. Cette Saint Vincent Tournante a été l’occasion de le découvrir.

Les vins d’appellation Irancy sont exclusivement des rouges. Néanmoins, les communes de la zone de l’AOC (Irancy, Cravant, Vincelottes) peuvent aussi produire des blancs ou des rosés sous l’appellation régionale bourgogne. L’encépagement repose principalement sur le pinot noir et un autre cépage, le César, à hauteur de 10% maximum.

Parce qu’on mange bien

Différents points de restauration étaient répartis sur le village. Entre burger au foie gras, andouillettes, jambon braisé, frites, escargots, œufs meurette, crêpes et autres gourmandises… Le badaud a le choix!

Parce qu’on succombe au charme du village pittoresque qui accueille la Saint Vincent

J’aime ces villages restés authentiques, immuables, qui traversent le temps … Patrimoine vernaculaire, vieille pierre, un air de madeleine de Proust qui flotte dans les airs… Et me voilà transportée…!

Parce qu’on fait honneur au travail fourni par l’ensemble des acteurs de cette grande manifestation

Vignerons, bénévoles, habitants d’Irancy, associations (…) ont réalisé un travail remarquable (voire colossal…) à la thématique honorable: « Rendre hommage aux vignerons qui ont cru en l’appelation d’Irancy » .

La décoration nous plonge dans l’ambiance des années 1930, vie professionnelle et quotidienne. Ce sont environ 90 maisons qui ont été décorées, et une trentaine de scènes qui ont été reconstituées.

Parce que joie et bonne humeur règnent

Se promener, découvrir, discuter, déguster, échanger, photographier, manger, rire, apprendre, danser, plaisanter, s’amuser, rencontrer….Ainsi se résume ce cru 2016 de la Saint Vincent Tournante.

L’année prochaine, c’est à Mercurey, y serez-vous?


Photos prises par mes soins


Pour voir plus de photos de ce cru 2016, c’est par ici!

Et si vous lisiez l’article de Papilles en Balade « Irancy 2016, ou l’art de mettre de l’eau dans son vin » ainsi que celui réalisé par l’Office de Tourisme d’Auxerre « Un week-end à l’heure vigneronne » … Je dis ça, je ne dis rien!


 

Remerciements à l’Office de Tourisme d’Auxerre pour l’accueil café, les kits dégustation et à la team des @igersbourgogne pour cette journée vineuse.

Le marché de la Saint Simon, c’est bien…

J’ai eu l’occasion, à la fin de l’automne de faire le Marché de la Saint Simon à Flavigny sur Ozerain.

Je vous dis tout juste ici : https://gaellebourhis.exposure.co/le-march-de-la-saint-simon-cest-bien