Antheuil, dans la Vallée de l’Ouche

Parce que citadine, j’apprécie me mettre au vert….

Parce que la Vallée de l’Ouche est aux portes de Dijon….

Parce que cette vallée offre un patrimoine naturel remarquable…

Parce que j’ai passé, enfant et adolescente, toutes (ou presque) mes vacances scolaires à Antheuil, petit village d’irréductibles sorciers ( si je vous le dis!)…

Parce que j’aime m’y rendre pour me ressourcer….

Parce qu’Antheuil, comme d’autres villages de la Vallée, recèle de trésors cachés

Parce que j’avais envie de partager avec vous, ma madeleine de Proust

Je m’en vais vous conter pourquoi Antheuil est mon coin de paradis:

Quand le temps s’arrête à Antheuil

Dans les rues d’Antheuil

Village comptant moins de 100 âmes, le passé viticole se lit sur les façades de nombreuses maisons: le long de la Grande Rue, on retrouve l’architecture type des maisons vigneronnes des Hautes Côtes.

Antheuil ou le temps suspendu…: En 100 ans, presque rien n’a changé dans ce village niché dans la Vallée de l’Ouche.

 

Le Lavoir

Patrimoine vernaculaire par excellence dans nos villages, le lavoir d’Antheuil est traversé par l’eau issue de la source dite du Bel Affreux, qui, après avoir dévalé la vallée, rejoint l’Ouche. Suivant l’heure et la saison, les rayons du soleil baignent le lavoir d’une douce lumière.

L’église saint Antide

A première vue, rien d’exceptionnel… Néanmoins son histoire débute en 1004, avec la construction d’un prieuré par les moines bénédictins… A vous de partir à la découverte de la suite de l’histoire…

Des légendes, nombreuses, courent quant aux inscriptions en grec sur le bénitier et l’histoire de saint-Antide, qui possédait un grand pouvoir sur les mauvais Esprits… Mais aussi sur le ruisseau, nommé le Bel Affreux ou encore sur la Roche Percée qui surplombe le village…

Peut-être aurez-vous la chance de croiser une habitante, un peu conteuse, un peu sorcière (pas d’inquiétude, c’est une bonne sorcière!), un peu (beaucoup) passionnée par l’histoire du village,un peu bavarde, un peu rigolote, un peu attachante (…) qui prendra grand plaisir à vous raconter les anecdotes et légendes qui participent à l’atmosphère magique et mystérieuse qui règne sur ce petit village.

Quand la Nature sublime Antheuil

Classé Natura2000 (protection de la faune et de la flore), ce site offre un environnement préservé d’une grande qualité: on y trouve même de la glaise!

Le Bel Affreux

A 200 m du lavoir et de l’Eglise, surgit, d’une gueule de pierre, le Bel Affreux. J’aime flâner le long du ruisseau, pour me rendre jusqu’aux grottes, tant l’été, pour la fraîcheur qu’il procure, que l’hiver, pour le magnifique spectacle qu’il donne, en dansant sur les cascades de tuf.

Cette promenade apaisante est un véritable enchantement.

NB: Les grottes ne sont ouvertes au public qu’un jour par an, en octobre, lors d’une journée encadrée par des spéléologues.

La Roche Percée

Lors de mes escapades à Antheuil, j’aime me rendre à la Roche Percée, sur la colline Est, qui domine le village et offre une vue remarquable sur la vallée. Depuis le village un sentier vous y conduit.

SAM_1480-01_resultat

Profiter du paysage, d’un coucher de soleil, de la flore…. Juste être.

Antheuil ou l’invitation à prendre le temps

Quand je me rends à Antheuil, j’aime prendre le temps… Le temps d’observer la faune et la flore qui m’entourent….

Le temps de partager des moments privilégiés avec des proches…

Le temps de flâner le long de chemins de traverse, quelque soit la saison…

Le temps d’un coucher de soleil…

 

…Et vous, où se cache votre petit coin de paradis?


Photos prises par mes soins


Découvrir la Vallée de l’Ouche, préparer son séjour: 

– Office de Tourisme de Bligny-sur-Ouche

– Office de Tourisme Ouche et Montagne

– Côte d’Or Tourisme 

Découvrir les contes sur Antheuil: 

20160821_195302-01_resultat
Demandes et informations à jchanussot0461@orange.fr

 

 

 

Publicités

J’irai revoir la Normandie

Parce que l’instagrameuse instagrammée que je suis, a gagné un séjour pour 2 à Caen, après avoir participé au concours #jaimelafrance , organisé l’été dernier par Office de Tourisme de France…. J’ai eu la chance de découvrir un bout de Normandie.

Après avoir tiré au sort qui de mes ami(e)s m’accompagnerait pour ce voyage, le week-end du 18/19 et 20 décembre, nous avons pris la route, direction Caen, la cité de Guillaume le Conquérant.

Parce que j’ai été bien reçue

Ravies d’être logées à l’Ibis*** Centre, car situé au coeur de la ville historique, au pied du Château Ducal, avec vue sur le Port de Plaisance. (non, je n’ai pas d’actions chez Accor).

NB non négligeable: Buffet continental au Courte Paille accolé à l’Ibis, pour un brunch gastronomique (multitude de jus de fruits, charcuteries, fromages, œufs, pancakes, céréales…) chaque matin.

Pack d’accueil ouvert (merci l’Office de Tourisme de Caen), restauration sur le pouce avalée au bar du coin (sympathie et convivialité au rendez-vous), le parcours à énigmes « le Bourg l’abbé, de la tête aux pieds » en main, nous avons pu découvrir Caen autrement.

Parce qu’il fait bon flâner à Caen

Des similitudes avec ma belle Dijon, entre autres, l’appellation « ville aux cent clochers »… Histoire, patrimoine, vieille pierre… Le charme d’une ville à taille humaine. Quel plaisir de flâner dans les rues, de jour….

Comme de nuit…. La ville connaît une effervescence nocturne bien agréable: multitude de bars, terrasses, restaurants… Caen vit aussi la nuit!

Parce que j’aime la vieille pierre

Forte de son riche passé historique, Caen offre un patrimoine conséquent. Faute de temps, nous n’avons pu visiter le musée de Normandie, mais nous avons profité pleinement d’autres monuments d’intérêt.

L’Abbaye aux Hommes et son cloître

Bâtiment majeur de l’époque de Guillaume le  Conquérant, qui fit de Caen « l’une des cités les plus puissantes de son époque », il abrite l’abbatiale Saint-Etienne, la tombe de Guillaume le Conquérant, les bâtiments conventuels du XVIIIème siècle, le cloître, la Salle des Gardes (XIVe), et l’ actuel Hôtel de Ville.

 

Nous avons pu profiter*, en cette période de fin d’année, d’un tour de grande roue, offrant une vue panoramique , et surtout imprenable sur la ville!

*: quand on souffre de vertige, le terme n’est pas adéquat. Mais qu’est-ce que je ne ferai pas pour une photo!?!

Le château Ducal

Erigé au XIème siècle, ce château est l’une des plus vastes enceintes médiévales d’Europe. Il abrite à présent le musée de Normandie, celui des Beaux Arts, des espaces d’exposition mais aussi de jeux pour enfants… Un espace de vie. Ses remparts offrent une très belle vue sur Caen.

Caen insolite

L’ancien palais de justice

Parce qu’il y a le Mémorial de Caen

On ne peut pas être à Caen sans se rendre au Mémorial. 3h ont été nécessaires pour seulement survoler l’ensemble des éléments présentés. Une immersion totale grâce à une muséographie remarquable, qui justifie pleinement le tarif de 19€. Une visite chargée en émotion qui retrace la lourde histoire du XXème siècle, des origines de la Seconde Guerre Mondiale à la fin de la Guerre Froide.

Possibilité de visiter aussi le bunker qui a abrité l’Etat Major du Général Richter. Comme un air de Star Wars…

Parce qu’il y a la mer

11h de route effectuées sur 3j: je veux voir la mer!! En outre, la visite du Mémorial nous a fortement données envie d’aller faire quelques pas sur l’une des plages du débarquement. C’est à Omaha Beach, que nous nous sommes rendues.

Parce que la gourmandise est un vilain défaut

Bon, faut l’avouer, la Normandie se défend pas mal en termes de spécialités locales (difficile à admettre pour l’esprit chauvin d’une bourguignonne!)… Nous avons testé pour vous… L’embuscade, « l’embu » pour les initiés, apéritif local composé de bière blonde, calvados, vin blanc, sirop de grenadine, sirop de citron. Désaltérant…mais aussi enivrant!

On a apprécié savourer nos « embu » au Café Latin, apparemment un incontournable à Caen. Difficile d’avoir une place en terrasse, elle est bondée! Conseil de touriste, pour parer l’embuscade, mieux vaut prendre un plateau de tapas avec!

Après consultation de Tripadvisor, en bonnes touristes que nous sommes, nous avons également testé pour vous, car nous avons le sens du sacrifice, le Bistrot 102. Les produits sont frais et locaux. Les gérants sont accueillants et agréables. Le tout, pour un bon rapport qualité/prix.

Évidemment ici et là, nous avons cédé à la tentation gourmande de quelques produits normands,  certains ont même fait le voyage retour avec nous.

Parce qu’il y a encore tant à découvrir…

Etretat, Cherbourg, Rouen…. Considérant notre route retour, et après avoir hésité entre Deauville, Cabourg, Honfleur, le Havre… C’est en direction de Honfleur, que nous sommes allées, ville chère, notamment aux impressionnistes (je recommande aussi la halte à Giverny, incontournable pour les mordus d’impressionnisme). Quel émerveillement de se promener le long du vieux bassin, pittoresque à souhait, qui accueille à cette période de l’année un marché de Noël…

Anarchie de maisons à pan de bois, ou recouvertes d’ardoise, multitude de couleurs….Un plaisir pour les yeux.

 

L’impasse du Tripot « Au fil de l’eau « 

Un parc urbain, en plein centre historique, agrémenté des oeuvres de Annick Leroy. Une véritable invitation à flâner.

Parce qu’on peut rejoindre l’Angleterre en un claquement de doigt, ou presque

Depuis Caen une liaison en Ferry existe, jusqu’à 21 traversées par semaine. Il faut compter presque 6h pour rejoindre l’Angleterre.

 

Cet avant-goût de Normandie m’a vivement donné envie d’y retourner…. C’est pourquoi, J’irai revoir la Normandie. Et vous?

 

Les touristes de 3 jours

 

Remerciements à l’Office de Tourisme de Caen pour les éléments constituants ce séjour ( nuits à l’Ibis, panier gourmand, entrées Mémorial et musée de Normandie, parcours du bourg l’abbé…)

Photos prises par mes soins.