Beaune Gourmand

Si vous avez de la famille ou des amis qui débarquent pour le week-end, les vacances, j’ai une visite à vous recommander pour découvrir ou redécouvrir Beaune, en 2h, sous le signe de la culture, de la gourmandise et de la convivialité.

Lors des dernières vacances, nous avions envie, avec une amie, de faire une activité qui change de l’ordinaire. Nous nous sommes décidées pour une visite guidée à Beaune, à l’intitulé alléchant pour les gourmandes que nous sommes: Beaune Gourmand.

20181222101013-01_resultat

Beaune, Bourgogne et Histoire

Ville à taille humaine, douceur de vivre, patrimoine d’exception, capitale des vins de Bourgogne, Beaune est une ville où il fait bon flâner.

La visite débute place des Halles, dans le centre historique. Cette place, entourée de cafés et restaurants, accueille les mercredis et samedis matins le marché, idéal pour trouver des produits du terroir. Mylène, de Papilles en Balade vous le présente dans son article Jour de Marché à Beaune

Nous plongeons avec Bérangère dans l’histoire de Beaune au travers de l’histoire des Halles, et surtout l’histoire de l’Hôtel Dieu des célèbres Hospices qui domine la place. Le décor planté, nous voilà parties à flâner dans les rues, en direction de notre première étape gourmande. Quelques arrêts en chemin, le temps de découvrir quelques témoins du passé.

La première étape est l’occasion d’évoquer l’histoire du vin, les célèbres Climats du vignoble de Bourgogne … Des incontournables pour la Capitale des Vins de Bourgogne! Les mets dégustés, quant à eux, ouvrent la porte à de savoureuses anecdotes culinaires, historiques et au débat quant à l’origine exacte de la gougère. C’est, emportées par la lecture d’un passage de la Billebaude de H. Vincenot, que nous achevons ce premier temps de la visite.

Les étapes suivantes permettent d’apprendre les secrets des must des fromages bourguignons et franc comtois, de redécouvrir l’histoire du pain d’épices et sa particularité en bourgogne, le cassis, sa liqueur et les cassissines, l’histoire singulière de la Burgonde, les personnages historiques et leur rôle dans la diffusion de certains mets, l’influence des moines cisterciens …. Bref, on redécouvre l’Histoire de Beaune, de la Bourgogne au travers de produits typiquement bourguignons… Et, c’est plutôt ludique!

Beaune Gourmand, et gourmet

Une visite qui affole les papilles, quoi demander de mieux! Le parcours gustatif est riche:

La dégustation associe mets et vin: un Bourgogne Aligoté, frais et gourmand, du domaine Debray, accompagné de gougères, ces petits choux au fromage que l’on sert traditionnellement à l’apéritif, et de jambon persillé, plat de charcuterie traditionnel de la cuisine bourguignonne que l’on réalisait à l’occasion des fêtes de Pâques dès le XIVème siècle.

C’est ensuite au fond de la boutique de la Fromagerie Alain Hess, sur la jolie place Carnot que nous allons déguster 3 fromages : comté, délice de pommard (produit phare de la maison, un triple crème relevé d’aromates) et l’incontournable époisses, fromage à base de lait de vache, à patte molle, à croute lavée et affiné en étant frotté au marc de Bourgogne.

Arrive l’heure du sucré avec une dégustation dans la jolie boutique de chez Mulot&Petit Jean: pain d’épices, nonnette au citron, cassissine et échange de recettes et astuces gourmandes au programme!

C’est ensuite à la boutique Védrenne que se poursuit la visite. Dégustation de cassis et information sur les différentes liqueurs de cassis produites. J’ai ainsi découvert le supercassis nouvelle récolte!

Vous souvenez-vous de ma flânerie au Cassissium, l’espace muséographique dédié à la petite baie noire?!? Au cas où, l’article est par ici!

Dernière étape , chez Passion Millot , pâtissier, chocolatier et glacier. L’établissement était, malheureusement pour nous, bondé. Bérangère nous a fait la dégustation devant le magasin, nous avons ainsi pu apprécier la décoration réalisée pour les fêtes de Noël. Nous goutons les cassissines, une pâte de fruit contenant un noyau de liqueur de cassis, un classique. Puis, je découvre la Burgonde, une délicieuse confiserie à l’histoire, pour le moins, surprenante!

Beaune, en visite guidée

Je dois vous l’avouer, mon image de la visite guidée était quelque peu….poussiéreuse: souvenir de discours lissés et/ou d’une densité renversante, d’un parcours chronométré, l’impression de survoler… Habituée, comme beaucoup, à découvrir par mes propres moyens (guides papiers, internet, réseaux sociaux…) ou avec les outils mis à disposition(audioguides notamment) les lieux visités, cela faisait une éternité que je n’avais pas eu recours aux service d’un guide.

Cette visite avec Bérangère nous a conquises: Elle nous a permis, en deux heures, de découvrir Beaune, autrement. Dès le début de la visite, Bérangère nous plonge dans le contexte historique, nous glisse des anecdotes croustillantes, nous chuchote des secrets sur des personnages influents. Elle nous fait redécouvrir la Bourgogne, elle adapte son discours à son auditoire, et le niveau d’information donné.

Elle est présente tout en étant discrète, et n’interfère pas sur les échanges entre les participants. Maître du temps hors pair, elle rythme la visite et nous guide au travers des étapes sans nous faire ressentir un quelconque empressement.

Agréable, saupoudrée d’humour et ancrée dans l’histoire de Bourgogne, cette visite Beaune Gourmand nous a régalées et je ne peux que vous la recommander !


Je remercie vivement Françoise et Bérangère à l’Office de Tourisme, pour cet agréable moment et la découverte!


Plus d’informations :

 

 

Publicités

Le Cassissium à l’heure du printemps des liqueurs

Parce que c’était la nuit des musées

Parce que c’était également le printemps des liqueurs...

Parce que je suis une fidèle du kir à l’apéritif…

Parce que j’aime (re)découvrir ce qui concourt à l’identité de notre belle Bourgogne

Je me suis rendue au Cassissium à Nuits-Saint-Georges pour plonger dans l’univers de notre précieux cassis.

Vous avez dit, printemps des liqueurs?

Pour faire bref, cette journée portes ouvertes, nationale, permet aux amateurs, aux gourmands, aux gourmets de découvrir l’univers d’une des maisons de liqueurs participant à l’événement.

Pour cette 7ème édition, le thème « les liqueurs vous invitent aux voyages » nous rappelle la notoriété de ces doux breuvages exportés à travers le monde, symboles de l’art de vivre à la française.

Parmi les quatre maisons participant à cet événement en Côte d’Or, mon choix s’est porté sur Le Cassissium à Nuits-Saint-Georges.

Le Cassissium : Plus qu’un musée, une douce immersion au pays du cassis

Le musée

Modernité, espace et mobilier atypique…mettent en scène l’histoire de la petite baie noire de façon ludique et interactive.

Les meubles aux formes originales, sont flanqués de tiroirs coulissants et autres ouvertures qui abritent des informations sur le cassis… C’est une réelle invitation à la curiosité: on fouille, on trifouille, on ouvre et referme les différents dispositifs, on s’instruit tout en s’amusant… On est l’acteur de sa visite. En plus, la muséographie plonge le visiteur dans différentes ambiances au fil de son parcours.

A l’occasion du printemps des liqueurs un « parcours à énigmes » était remis aux visiteurs,  rythmant la visite, au gré des indices à trouver, dissimulés ici et là, afin de découvrir les recettes de  6 cocktails, représentatifs de 6 pays visités par Supercassis.

Ça me fait penser, amateurs de devinettes, jeux (…) suivez leur page facebook, pour connaître le(s) jeu(x) en cours… Je dis ça, je ne dis rien!

La première salle explorée, changement d’ambiance: l’heure est venue pour Supercassis de faire son cinéma! Le visiteur plonge dans l’univers du cassis, au moyen d’un film d’une quinzaine de minutes, dont Supercassis est le chef d’orchestre:  de l’ombre à lumière, Supercassis nous conte, avec une pointe d’humour, ses origines, ses particularités botaniques (c’est comme dans le cochon, tout est bon dans le cassis!), la grande aventure de la crème de cassis, ses utilisations tant en pharmacie, cuisine et parfumerie.

La visite de la liquoristerie

Chemin faisant, pause instructive sur la culture du cassis, les différentes espèces (…), à l’extérieur de l’établissement, avant de pénétrer la liquoristerie.

L’immersion se poursuit dans une atmosphère industrielle, avec la visite guidée de la liquoristerie Védrenne :  on est au coeur de la fabrication de la préciiiiiiiiiieuse crème de cassis (celle qui se mêle si bien à l’aligoté!). On a parlé Marc de Bourgogne également 😉

L’espace dégustation: le bar by Le Cassissium

Le Saint Graal: Arrive la dégustation des nombreuses crèmes de fruits, liqueurs et sirops. Futurs visiteurs, soyez courageux, le plus dur est à venir: Le choix du ou des breuvages à déguster! (Rappel: à consommer avec modération 😉 )

L’espace dégustation se compose de deux bars, et de plusieurs mange-debout. L’agencement, spacieux et aéré, permet à chaque visiteur d’être à son aise pour savourer les doux breuvages proposés. La visite s’achève sur un réel moment de partage, d’échange (conseil de dégustation, recettes), de convivialité…Plaisir de l’œil, plaisir du nez, plaisir des papilles…

La boutique

Bienvenu(e)s dans la caverne d’Ali Baba! Les multiples sirops, liqueurs, et autres préparations sont disponibles à la boutique. Des idées cocktail vous sont suggérées afin de vous guider dans vos achats. Il y en a pour petits et grands, entre goodies, friandises au cassis, confitures, pâtes de fruits, nonnettes et gourmandises salées. La richesse de la boutique ne s’arrête pas là! Vous y trouverez aussi un espace dédié au bien être/soin du corps avec toute une gamme de produits à base de cassis. Difficile de résister…!

Pour résumer: Le Cassissium valorise, de façon ludique, notre précieuse baie noire et dépoussière l’image vieillotte que l’on peut avoir des liqueurs ou encore des musées. Animations tactiles, visuelles, olfactives et surtout gustatives, rendent la visite vivante. Alors, vous y allez quand?


Plus d’informations sur : http://www.cassissium.fr/

Découvrir Nuits-saint-Georges: http://www.ot-nuits-st-georges.fr/


Photos prises par mes soins.